3e RUE SUD de Maxime Landry Un premier album country!

3e RUE SUD de Maxime Landry Un premier album country qui révèle les talents d’auteur-compositeur-interprète de Maxime ! Réalisé par Scott Price

 

 

Montréal, le mardi 7 octobre 2014 – Grand amateur de country et élevé au son de ce style musical, Maxime Landry propose aujourd’hui 3e RUE SUD, son tout premier disque country ! Ce nouvel opus, sur lequel l’artiste signe les paroles et les musiques de la plupart des chansons, concrétise un retour aux sources musicales souhaité depuis longtemps par Maxime. D’ailleurs, des figures populaires du country ont souhaité se joindre au jeune interprète. Paul Daraîche interprète sur l’album la saisissante Prière d’un hors-la-loi, en duo avec MaximeLaurence Jalbert reprend le classique Whiskey Lullaby, adapté en français par Maxime sous le titre Requiem d’un soir d’orageRenée Martel, quant à elle, chante le duo Si tu le croises un jour. Tous se retrouvent sur la dernière chanson de l’opus, Un coin du ciel, popularisée par le pionnier du country d’ici, Marcel Martel.

Déjà, Rendez-vous, le premier extrait de 3e RUE SUD, connaît un départ canon en radio, récoltant dès sa première présence au Top 100 BDS la mention Réaction forte de la semaine, et conservant des Réactions fortes les deux semaines suivantes*. L’esprit et l’ambiance de l’album sont d’ailleurs bien représentés par cet extrait réjouissant !

Scott Price signe la réalisation de 3e RUE SUD. Le fameux chef d’orchestre et réalisateur a su bien marier les tendances pop de Maxime Landry à ses inspirations country. 3e RUE SUD, c’est une grande bouffée d’air frais et de joie.

3e RUE SUD, le nouvel album de Maxime Landry

Réalisé par Scott Price

Liste des chansons avec les commentaires de Maxime Landry et des artistes invités

Rendez-vous (Paroles et musique : Maxime Landry)

Maxime Landry : Cette chanson est le premier extrait radio de mon nouvel album, 3e RUE SUD. Je l’ai écrite pour tout ceux qui me suivent depuis les dernières années, tous ceux que j’ai espérés pendant si longtemps quand je rêvais de faire ce métier plus que tout. J’ai commencé très jeune à faire de la musique et à me créer un univers. J’avais bien entendu envie de leur écrire une chanson, pour leur dire à quel point je me considère chanceux de les avoir dans ma vie. À prime abord, le texte peut ressembler aux balbutiements d’une relation d’amour. C’est d’ailleurs comme cela que je perçois ma relation avec mon public. Au fil des années, on a développé une relation d’amour. Et si l’on se redonnait Rendez-vous ?

Quelque chose de Tennessee (Paroles et musique : Michel Berger)

Maxime Landry : La première chanson que j’ai enregistrée de ma vie est L’envie de Johnny Hallyday. J’ai toujours été un grand admirateur et je ne l’ai jamais caché. Quelque chose de Tennessee est une de ses plus belles chansons. Michel Berger, qui en a fait les paroles et la musique, raconte l’histoire de Tennessee Williams, un grand écrivain. J’ai trouvé son histoire très inspirante. La chanson était magnifique au départ, mais l’est devenue encore plus quand je me suis attardé aux raisons de sa création. C’est une chanson puissante, touchante et remplie de vérité.

Juliette (Paroles et musique : Maxime Landry)

Maxime Landry : Juliette raconte l’histoire d’une petite fille qui rêve en silence. Au fond de ses yeux se cachent ses rêves et ses ambitions. La première fois que je l’ai chantée, c’était lors du spectacle-bénéfice pour Lac-Mégantic. Je l’ai dédiée à Geneviève Breton, qui est décédée lors de la tragédie. Elle rêvait de devenir chanteuse et était à quelques mois de lancer son premier album. Le destin en a malheureusement décidé autrement. La chanson a pris tout son sens ce soir-là…

Requiem d’un soir d’orage avec Laurence Jalbert (Adaptation française de Whiskey Lullaby par Maxime Landry, version originale par Bill Anderson et Jon Randall Stewart)

Maxime Landry : Laurence Jalbert est une bonne amie à moi depuis qu’on s’est rencontrés sur la tournée de Paul Daraîche. Un jour, en se rendant à un spectacle, la chanson Whiskey Lullaby a joué dans ma voiture. Laurence et moi avons tous les deux dit que c’était une de nos chansons favorites. Cette chanson m’a toujours ému jusqu’aux larmes. Je me suis dit alors que je devais l’adapter en français et la chanter avec la belle voix pleine d’émotions de Laurence. En l’écrivant, je l’entendais chanter mes mots. C’est un immense cadeau pour moi ! Elle est une interprète exceptionnellement touchante et je l’aime tellement.

Laurence Jalbert : C’est assez étrange comme la vie nous a donné de nombreux rendez-vous à Maxime et moi, surtout depuis quelques années. Beaucoup de spectacles en commun, beaucoup de route ensemble à écouter du country pour ne pas s’endormir sur le retour, après les spectacles. Des heures de répétitions à s’amuser comme des enfants… Je sais maintenant, et ce, de tout mon cœur, que Max et moi avons cette même passion complètement folle et ce même grand amour pour la musique country, malgré les générations qui nous séparent. Whiskey Lullaby, c’est une chanson de Brad Paisley et de Alisson Krauss et Max et moi, on l’adore !

Un soir, j’ai reçu un courriel de Maxime avec l’adaptation en français qu’il avait faite. J’ai pleuré de bonheur de partager un moment de studio de cette intensité avec mon ami que j’aime tellement fort !

Le quai d’une autre gare (Paroles et musique : Maxime Landry)

Maxime Landry : C’est la dernière chanson que j’ai écrite pour l’album ! J’étais dans une chambre d’hôtel en Gaspésie pour le mariage d’une amie, devant la mer, ce paysage inspirant. Je me suis mis à penser à mon changement de style musical. Mon virage vers le country. Je me retrouve sur Le quai d’une autre gare et j’espère que vous serez toujours là, derrière moi ! Ce changement, je l’ai fait avec mon cœur !

Dans cent ans (Paroles et musique : Maxime Landry)

Maxime Landry : Je ne peux pas dire que cet album n’est pas un peu biographique. Pour écrire, je me suis basé sur des événements que j’ai vécus ou que j’ai observés autour de moi, soit dans ma famille ou mes amis. Dans cent ans, c’est l’histoire d’amour typique qui ne mène à rien, mais qui est juste assez dévastatrice pour inspirer une chanson.

Prière d’un hors-la-loi avec Paul Daraîche (Paroles et musique : Maxime Landry)

Maxime Landry : Je trouvais que c’était la chanson parfaite pour Paul et moi. Je voulais faire une chanson avec cet artiste que j’admire depuis que je suis tout jeune ! J’ai grandi en écoutant la musique de la famille Daraîche et j’ai eu le bonheur de partager une chanson extraordinaire avec lui sur son dernier album. Après presque deux ans de tournée, à partager la scène avec ce grand auteur-compositeur-interprète, j’avais envie de poursuivre avec une de mes compositions, sur mon album. Sa voix empreinte d’histoire était parfaite pour chanter la Prière d’un hors-la-loi.

Paul Daraîche : Je fus d’abord très honoré que Maxime me demande de faire avec lui en duo sur son nouvel album une pièce originale qu’il a écrite… La Prière d’un hors-la-loi. Une chanson magnifique que j’ai adorée tout de suite, dès la première écoute. D’abord très honoré de la demande et ensuite très heureux de la chanter avec mon ami Maxime. Je pense que le résultat est très bien et j’en suis très fier !

Petit être (Paroles et musique : Maxime Landry)

Maxime Landry : Cette chanson, je l’ai écrite pour mon petit filleul Zack. C’est le premier bébé de la famille Landry, le petit garçon de mon grand frère. Le meilleur moyen que j’ai trouvé pour lui dire qu’il a changé ma vie et que je l’aime plus que tout, c’était de lui écrire une chanson et de l’immortaliser sur un disque. C’est lui qui m’a inspiré ce cadeau, que j’avais envie de lui offrir.

Si tu le croises un jour avec Renée Martel (Paroles et musique : Maxime Landry)

Maxime Landry : J’avais écrit cette chanson il y a deux ans pour mon père. Quand je l’ai enregistrée, je n’ai pu m’empêcher d’avoir une pensée pour mon grand-père qui nous a quittés le 1er janvier dernier. Il m’a fait rêver durant toute ma jeunesse en me racontant ses histoires et les nombreux voyages qu’il a entrepris de son vivant. Je voulais la chanter avec celle qui me raconte ses histoires que je trouve touchantes et inspirantes, une femme qui a du vécu comme personne : Renée Martel. Sa voix m’a toujours touché et c’est un grand honneur de déposer ma voix tout près de la sienne, le temps d’une chanson.

Renée Martel : J’aime Maxime pour son grand talent mais surtout pour sa gentillesse et sa facilité d’adaptation à tout style et toute situation. J’ai une affection profonde pour lui et j’ai accepté de chanter sur son album parce qu’il m’a fait l’honneur de chanter sur le mien et la chanson m’a touché droit au cœur.

Le temps s’est arrêté (Paroles : Marc Dupré  Musique : Maxime Landry)

Maxime Landry : J’ai confié la composition de cette chanson à Marc Dupré. C’est un mélodiste extraordinaire qui a fait vivre un texte que j’aimais et que j’avais envie de retrouver sur l’album.

Si demain (Paroles et musique : Maxime Landry)

Maxime Landry : C’est difficile de faire ce métier extraordinaire sans vivre avec la peur que tout s’arrête un jour. Ce que je vis est tellement intense et beau que je ne peux m’empêcher de me demander ce que je ferais sans vous. Même après l’écriture de la chanson, je n’ai toujours pas trouvé la réponse…

Un coin du ciel avec Paul Daraîche, Renée Martel et Laurence Jalbert (Paroles et musique : Marcel Martel)

Maxime Landry : Cette chanson fait partie de ma vie depuis que je suis enfant. C’est un classique écrit par un pionnier de la chanson country, Marcel Martel. Tous les amateurs de country connaissent cette chanson. Je voulais enregistrer un collectif avec Laurence, Paul et Renée et je voulais que ce soit une chanson qu’on avait tous déjà chantée. Pour moi, c’était une belle façon de terminer cet album, que j’ai écrit, composé et enregistré avec mon cœur et en pensant à vous.

Album disponible maintenant sur iTunes, archambault.ca et en magasin !