Maxime Landry lance son premier roman, Journal d’un disparu disponible le 11 février

coverML-JournalDunDisparu« On devrait toujours vivre comme si c’était le dernier jour. »

Montréal, le lundi 12 janvier 2015 – L’auteur-compositeur-interprète Maxime Landry a troqué sa plume musicale pour celle d’un écrivain lors des derniers mois. Il lancera le 11 février prochain son tout premier roman publié aux éditions Libre Expression, Journal d’un disparu, dont nous dévoilons la couverture aujourd’hui.

Ce roman nous plonge dans le journal post-mortem qu’a tenu Bertrand, un an après son décès, année qu’il a passée à veiller de l’au-delà sur sa famille. Le personnage principal y raconte comment il a vécu le deuil de sa famille après son départ. Il prend connaissance des dommages collatéraux de son geste ainsi que la force de l’impact qu’il se rend compte avoir eue sur ses proches. « Bertrand mène une vie tout à fait normale avec sa famille. C’est un homme travaillant et dévoué qui se surmène au travail dans le but d’assurer un avenir de qualité à sa femme et à ses enfants qu’il n’aura pas le temps de voir devenir des adultes. Tous ses efforts le mènent malgré lui bien loin de ses rêves et de ses ambitions. Tranquillement, il sombre dans la noirceur. La nuit la plus longue de toute son existence. » Verra-t-il le soleil se lever à nouveau ?

« Au départ, Journal d’un disparu devait être une chanson, explique Maxime Landry. Au beau milieu d’une nuit d’insomnie, dans un élan d’inspiration, j’ai d’abord écrit une cinquantaine de pages. Le sentiment que j’ai alors ressenti était tellement fort et l’impression de liberté si satisfaisante que je n’ai pu m’empêcher de voir où tout cela allait mener. Plus j’avançais dans l’histoire, plus je pensais à mon père et aux êtres que j’ai perdus. J’en suis venu à me demander ce qui pouvait bien se passer une fois de l’autre côté, ce qui restera éternellement sans réponse. Ce travail m’a permis de répondre aux mille et une questions que j’ai pu me poser après leur départ. J’ai ensuite ressenti le besoin de partager ces écrits avec vous. »

Journal d’un disparu, le premier roman de Maxime Landry
Disponible à partir du 11 février